Déroulement d'une séance d'Ondes de Choc

 

 

 

1) Avec l'échographe, nous localisons très précisément l'endroit lésé du tendon. Ceci est indispensable afin d'optimaliser au maximum la séance d'Ondes de Choc par un réglage adéquat des paramètres.  Nous complétons l'examen par une palpation et un marquage sur "zone".

2) A l'aide de la cryothérapie (-40°C ou -78°C), 5 minutes avant le traitement, nous provoquons un choc thermique important sur la zone tendineuse. Cela réduira le flux sanguin pathologiquement élevé de plus de 50% (en cas de doppler positif). Cela diminuera la  douleur que vous pourriez expérimenter durant la séance d'ondes de choc.

Nous aurons comme effets, un confort accru lors de l'application des Ondes de Choc et une diminution du risque d' oedème.

3) Nous poursuivons avec les Ondes de Choc  après avoir appliqué un gel de contact.

4) Un programme de stretching et de renforcement excentrique complèteront le traitement.

Effets secondaires

 

Les effets secondaires sont peu nombreux.

Il s’agit le plus souvent de rougeurs locales, de gonflements, de petites irritations cutanées et de douleurs passagères (type hématome).

Et après...!!!!!!

 

- Si vous ressentez une douleur (modérée) après le traitement, ne prenez pas d'anti-inflammatoires et ne mettez pas de glace !

Le traitement par ondes de choc a provoqué une réaction inflammatoire aigue qui doit être combattue par le processus naturel de guérison. La douleur devrait se résorber dans les 24 heures. Le cas échéant, vous pouvez la maîtriser avec des anti-douleurs classiques et conseillés par votre médecin traitant.


- En général, une séance par semaine est nécessaire. 

 

- L’application des Ondes de choc est efficace rapidement puisque dès la 3ème séance, souvent après un épisode d’augmentation aiguë, les douleurs régressent de manière significative.

- L'arrêt total des activités sportives ou professionnelles n'est pas nécessaire, à la seule condition de ne pas "réveiller" une douleur tendineuse lors des activités(sous le seuil de douleur !!!!!!!).Nous demandons cependant une pause sportive de 48h après un traitement d'ondes de choc radiales et de 7 jours après une séance d'ondes de choc focales.

Ce choix reste dans la logique du mode d'action des ondes de choc. En effet, s'il y a création de microlésions, la poursuite raisonnable des activités sportives et quotidiennes guidera la cicatrisation vers une meilleure qualité fonctionnelle (attention: l'activité professionnelle ne peut être que rarement adaptée dans la réalité. Cela engendre malheureusement un retard, voir une perte importante d'efficacité du traitement par Ondes de Choc. ex: patient continuant son activité malgré la douleur). Soyez raisonnable !

Il faut une
période d'environ 2 à 4 mois, après la dernière séance d'Ondes de Choc pour pouvoir connaître le véritable degré de réussite du traitement et et conclure à un bilan définitif !

Mais restons positif, la plupart des études apportent un taux de réussite de l'ordre de 80%. De plus,il semblerait, selon une étude récente, que les cas d'échecs des résultats de la thérapie par ondes de choc ne soit pas liés à la technique même du procédé thérapeutique, mais seraient liés à une combinaison de tendinopathie chronique associée à une déchirure tendineuse. Cette combinaison pourrait expliquer un certain pourcentage d'échecs.


Si le traitement par ondes de choc démontre un potentiel important en ce qui concerne la guérison des tissus, il devra être associé à d'autres techniques de revalidation et une prise en charge globale dans le centre de kinésithérapie (étirements, physiothérapie, renforcements excentriques,.....). Cette prise en charge globale de la tendinite chronique aura comme résultat d'améliorer son efficacité et d'éviter les récidives.